Un temps très difficile vient de nous être imposé

Accueil/Articles/Actualités/Un temps très difficile vient de nous être imposé

Un temps très difficile vient de nous être imposé

Un temps très difficile vient de nous être imposé.
Une explosion désastreuse a détruit deux de nos familles et a fait du mal à l’âme de chacun d’entre nous.
Il m’a paru juste de respecter le temps qu’il a fallu aux sauveteurs pour extraire de cet amas de décombres nos frères Sanaryens avant de vous faire part de mon émotion.
Une émotion d’autant plus forte que l’espérance de survivants était présente.
Chaque seconde, veillant dans la nuit et le froid à tout signe qui pouvait nous faire espérer.
L’engagement et le courage des sauveteurs au cœur des gravats et des risques d’éboulement a permis de sauver un bébé et sa maman, Marceau et Ludivine.
Trois autres adultes, Thibault Monteiro, Daniel et sa maman Jeanne Gamerre n’ont pas survécu.
Mes pensées sont pour leur famille, pour leurs proches.
Qu’ils aient la force de survivre à ce drame, qu’il la trouve dans le souvenir de tous les bons et meilleurs moments qu’ils ont passés avec eux.
J’ai été présent de nombreuses heures à leur côté, sur le lieu du drame, ils ont affronté ces moments de douleurs et d’attente dans une grande dignité et avec courage.
Qu’ils sachent, même si les mots, ne guérissent pas de tous les maux que, comme chaque Sanaryen, je suis à leurs côtés et je les assure de toute ma fraternelle compassion.
Ferdinand Bernhard
Par | 2021-12-14T10:54:48+00:00 14 décembre, 2021|Actualités|