L’hommage à l’abbé Galli a fait salle comble

Accueil/Articles/Actualités, Presse/L’hommage à l’abbé Galli a fait salle comble

L’hommage à l’abbé Galli a fait salle comble

L’Abbé Galli a marqué l’histoire de notre commune. On lui doit la Cité de la jeunesse (aujourd’hui Théâtre Galli), et il occupe une place privilégiée dans le coeur des Sanaryens. La semaine dernière, en présence de sa famille, venue spécialement d’Italie, un bel hommage lui a été rendu. Il faut saluer l’implication de Jean Picano du Centre d’études et de recherche du patrimoine Sanaryen (CERPS) ainsi qu’Yves Stalloni pour son bel ouvrage « De l’écran à l’autel : l’histoire du bon abbé Galli. » Le journal Var Matin est revenu sur cet évènement: « Sous l’impulsion du Centre d’études et de recherche du patrimoine Sanaryen (CERPS), la ville a organisé mercredi après-midi, un hommage à l’abbé Georges Galli, dans l’une des salles du théâtre qui porte son nom. De très nombreux sanaryens avaient fait le déplacement pour assister à cet hommage, dont le maire Ferdinand Bernhard et des élus, ainsi que onze personnes de la famille de Georges Galli. Cet hommage a été l’occasion de revenir sur la vie de celui qui a laissé une empreinte indélébile dans le coeur des Sanaryens, mais aussi dans le paysage avec son oeuvre majeure la « Cité de la jeunesse » dont la construction a débuté en 1955 et fut destinée à accueillir les activités sportives, culturelles et religieuses importantes de la ville, devenue le Théâtre Galli après sa mort (il avait fait don du bâtiment à la municipalité en 1977). Bienveillant, dévoué, mais aussi anticonformiste, Georges Galli a eu un parcours atypique. Se destinant à la profession d’avocat, il est entraîné par le plus grand des hasards dans une carrière cinématographique qui fait de lui le « Rudolf Valentino » français, remarqué dès son premier film L’Homme à l’Hispano. (Lire l’article en entier). Voir l’article consacré à l’interview d’Yves Stalloni. Voir Vidéo sur l’accompagnement musical lors de la projection de l’Homme à l’Hispano.

Par | 2019-10-09T09:57:08+00:00 9 octobre, 2019|Actualités, Presse|