« Ce qui me paraît le plus important c’est de saluer toutes celles et tous ceux qui sont au service des enfants »

Accueil/Articles/Actualités, Éditoriaux/« Ce qui me paraît le plus important c’est de saluer toutes celles et tous ceux qui sont au service des enfants »

« Ce qui me paraît le plus important c’est de saluer toutes celles et tous ceux qui sont au service des enfants »

Le Mieux Vivre du mois de décembre va être distribué dans les prochains jours. Extrait de l’édito du Maire de Sanary Ferdinand Bernhard, en date du 21 novembre:

« Noël est devenu la fête des enfants, au moment où la chrétienté honore la naissance de l’enfant Jésus.
Serait-ce le seul moment où les enfants présentent un intérêt, est-ce le seul moment où ils sont au centre de notre vie ?
Bien sûr que non, dans chaque famille, l’enfant est roi, parfois un peu trop diront certains !
Aujourd’hui ce qui me paraît le plus important c’est de saluer toutes celles et tous ceux qui sont au service des enfants toute l’année dans notre ville.
Toutes celles et tous ceux, enseignants, éducateurs, animateurs, personnels des écoles maternelles, bénévoles qui chaque jour aident nos enfants à grandir.
Tous ces yeux de Chimène qui ont le souci de leur apprendre, les rendre forts, leur ouvrir les yeux, les oreilles et le cœur pour qu’ils soient encore plus beaux.
Plus beaux parce qu’ils auront cette capacité de se poser pour réfléchir, analyser, apprécier ce que le monde a de bon et de moins bon.
Je veux par ces mots rendre hommage à toutes celles et à tous ceux qui mettent autant de cœur, autant d’intelligence, autant
d’affection, autant de respect dans l’attention qu’ils portent à nos enfants dans les écoles, les associations, les crèches et dans chaque lieu où nos enfants se posent.
C’est une noble et belle mission que de s’occuper des enfants.
Que cela fait du bien de voir certains y mettre autant de générosité, de cœur, de savoir-faire pour leur ouvrir les portes de la vie future.
J’aime l’écrire parce que trop d’entre nous ne le voyons pas, ne le devinons pas et donc ne pouvons l’apprécier.
Quel beau don de soi ils offrent à nos enfants !
Quelle belle discrétion aussi! Comme tout cela les honore !
Que de respect nous leur devons, professionnels ou bénévoles! Que de remerciements nous manquent pour leur dire notre reconnaissance !
Merci à vous tous, vous vous reconnaîtrez même si votre modestie vous empêche de vous l’avouer, merci de faire que chaque jour de l’année soit un peu Noël pour chacun de nos petits Sanaryens
Joyeux Noël »

Lire également l’édito du mois de novembre en cliquant sur ce lien.

Par | 2018-11-29T07:18:56+00:00 29 novembre, 2018|Actualités, Éditoriaux|